POURQUOI TU NE SAIS PAS QUE TU NE SAIS PAS !!!!

Drôle de titre n’est-ce pas ! « Pourquoi tu ne sais pas que tu ne sais pas »fait parti d’une méthode d’apprentissage hyper importante à connaître, c’est même la première étape de cette méthode mise en place par le célèbre psychologue des années 40, Abraham Maslow.

Abraham Maslow que nous connaissons plus grâce à sa fameuse « pyramide de Maslow »qui représente nos besoins en tant qu’êtres humains (Ici sur Wikipédia). Nous apprenons tout du long de notre vie, que se soit depuis notre toute petite enfance où nous apprenons à parler, à marcher, à manger, etc…ou à l’école jusqu’aux études supérieures (ou pas !!!!), dans un sport, au travail ou dans n’importe quelle situation du quotidien, nous apprenons, et ce, jusqu’à la fin de notre vie ! Il y aurait donc selon Maslow 4 étapes intéressantes à connaître afin d’appréhender et comprendre la vie et toutes ses situations et son apprentissage !

Étape numéro 1 :

« Être inconsciemment incompétant »/ou « Je ne sais pas que je ne sais pas »: par exemple : un de nos premier apprentissage est souvent celui d’apprendre à marcher et à parler…et à ce moment là vous ne savez pas que vous ne savez pas marcher et parler, donc vous êtes « inconsciemment incompétent. Ce quelque chose « qu »on ne sais pas qu’on ne sais pas », on n’est pas conscient qu’on ne sais pas…vous m’suivez ?

Étape numéro 2 :

« Être consciemment incompétant »/ou « Je sais que je ne sais pas »: par exemple : si on reprend l’apprentissage de la marche et de la parole, c’est souvent vos parents qui vous on proposer de marcher en vous tenant les bras, en vous guidant, ou qui ont essayé de vous faire répéter des mots, etc…C’est une étape où on découvre qu’on ne sais pas marcher ou parler et qu’on réalise  qu’il faudra s’entraîner pour acquérir cette nouvelle compétence. Bien qu’à cet âge là on ne se pose pas vraiment toutes ces questions, mais un peu plus tard. C’est pourquoi on marche tous !!!Pour moi dans l’instant présent je sais que je ne sais pas faire du patin à glace et que si je veux savoir patiner, je vais devoir m’entraîner…ce qui m’amène à létape suivante.

Étape numéro 3 :

« Être consciemment compétent »/ou « Je sais que je sais »: toujours avec notre apprentissage « exemple » de l’apprentissage de la marche et de la parole, essayons de nous souvenir de cet espèce de concentration demandée au début pour bien marcher, bien mettre un pied l’un devant l’autre, bien se concentrer pour sortir le bon mot qui soit compréhensible ! C’est quand même un peu mécanique au départ, on doit y penser, on a peut-être même un peu peur de tomber, d’ailleur c’est ce qui arrive si on ne reste pas concentré au début. Cette étape peu être source de démotivation, ou interminable ! Et pourtant cette étape est nécessaire voir primordiale pour acquérir de nouvelles connaissances, de nouveaux acquis, et demande de garder le focus sur son objectif, d’être persévérant, déterminé et patient ! Comme moi quand j’ai passé le permis de conduire il m’a fallu beaucoup de persévérance, et de détermination, et d’entraînements car je l’ai passé 7 fois, et après j’ai pu passer à l’étape suivante.

Étape numéro 4 :

« Être inconsciemment compétent »/ou « Je ne sais pas que je sais »: ça y est on y est ! Nos efforts on finis par payer, nous marchons, parlons, nageons, conduisons, etc…sans même y penser ! C’est l’étape où les automatismes se sont mis en place, on a toutes les informations acquises en nous car nous avons passé les 3 autres étapes avec succès !

 

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez-pas à me laisser vos questions dans les commentaires, à tout bientôt.

Sandra  ✨          La chaîne YouTube ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez décider de recevoir des notifications au sujet des commentaires à venir par e-mail. Vous pouvez également vous abonner sans commenter.